Calcul du quotient familial

0
104
Quotient familial, enfants, pensions alimentaires… Comment s’y retrouver pour réaliser des choix judicieux et réussir à payer le moins possible ? Du calcul de part au réductions familiales en passant par les démarches liées au mariage, toutes nos informations.

Si l’on à tendance à se plaindre de notre fiscalité française et le plus souvent à juste titre, nous avons cependant le système du quotient familial qui fait que les charges liées à la présence des enfants permettent de diminuer son impôt (ce qui n’est pas le cas en Espagne par exemple). Dans le cas général, l’arrivée d’un nouvel enfant à charge augmente d’ 1/2 votre nombre de parts et fait donc baisser votre quotient familial. De ce fait, votre tranche d’imposition baisse.

Attention, l’avantage en impôt procuré par chaque demi-part supplémentaire est plafonnée à 2051 Euros (pour les revenus de 2002), ce qui impacte les hauts revenus.

Dans le cas où :

  • vous avez des personnes à charge ;
  • que vos (confortables) revenus font que les demi-parts sont plafonnées à 12440 F ;

mais que vous êtes une personne célibataire, ancien combattant, divorcée, séparée ou veuve, alors une réduction d’impôt est prévue. Dans ce cas, nous vous invitons à consulter attentivement votre notice pour remplir vos déclarations de revenus.

Définition d’une personne à charge comptant pour une demi-part ou une part supplémentaire :

  • vos enfants nés avant le 31 décembre de l’année considérée s’ils sont célibataires et ont moins de 21 ans au 1er janvier (de l’année des revenus considérés).
  • les enfants mineurs recueillis à votre foyer (s’ils sont exclusivement à votre charge et qu’il résident habituellement chez vous). Ces enfants peuvent être par exemple des enfants adoptés, vos petits-enfants orphelins, des enfants accueillis bénévolement (famille d’accueil), …
  • Mais aussi :vos enfants célibataires de moins de 25 ans s’ils poursuivent des études

Calcul du nombre de part de votre foyer fiscal

1. Calcul des parts relatives aux parents (vous ! ) :

– couple marié = 2 parts
– personne seule célibataire, divorcée, séparée, veuve, concubine = 1 part

Cas particuliers :

Ajouter 1/2 part par adulte invalide ou de plus de 75 ans titulaire d’une carte d’ancien combattant.

2. Calcul des parts relatives aux enfants à charge

– ajouter 1/2 part pour le 1er et le 2ème enfant à charge
– ajouter 1 part pour le 3ème enfant à charge et les suivants

Cas particuliers :

– ajouter 1/2 part supplémentaire si vous êtes célibataire, divorcé ou séparé et que vous avez un ou plusieurs enfants à charge, dès lors que vous vivez seul(e) et que ces enfants soient effectivement à votre charge (même si vous recevez une pension alimentaire)
– ajouter 1/2 part supplémentaire si vous êtes veuf et que vous avez un ou plusieurs enfants à charge dont aucun n’est issu du avec votre conjoint(e) décédé(e) , dès lors que vous vivez seul(e) et que ces enfants soient effectivement à votre charge (même si vous recevez une pension alimentaire)
– ajouter 1/2 part supplémentaire par enfant à charge titulaire d’une carte d’invalidité
– Si vous êtes veuf (veuve) et que vous avez à charge des enfants dont au moins un est issu du mariage avec votre conjoint(e) décédé(e), alors le nombre de parts reste identique à ce qu’il était avant le décès.

2. Calcul des parts relatives aux autres personnes à votre charge

Vous pouvez compter comme à charge et avec le même type de calcul de parts que pour vos propres enfants les personnes suivantes:

– les personnes titulaires de la carte d’invalidité hébergées chez vous en permanance, même sans lien de parenté avec vous
– les personnes âgées dépendantes qui vivent sous votre toit
Si ces personnes ont des revenus, vous devez les inclure à votre déclaration.

N’oubliez pas que les enfants à charge permettent de minorer vos impôts locaux (à condition de le signaler), et entrent en compte dans le calcul de certaines réductions d’impôt (habitation, assurance-vie).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here