Certifications

0
154
Délivrées par différents organismes, les certifications sont un véritable gage de sécurité et de qualité pour les consommateurs. C’est aux fabricants et aux professionnels de faire les démarches pour leur obtention. Le point sur différentes certifications.

L’organisme Qualit’EnR

Qualit’EnR gère quatre appellations qualité pour l’installation de systèmes à énergies renouvelables chez les particuliers. L’entreprise candidate à une des certifications suivantes s’engage à respecter la charte de qualité mise en place par Qualit’EnR, à réaliser un minimum d’installations par an et à être auditée sur un de ses chantiers par l’organisme. Les certifications sont les suivantes :

  • QualiBois : appareils à bois indépendants et appareils à bois raccordés au réseau hydraulique.
  • QualiSol : système solaire combiné et chauffe-eau solaire.
  • QualiPV : générateur photovoltaïque raccordé au réseau
  • QualiPAC : pompe à chaleur géothermique et aérothermique

Qualibois

Cette certification est accordée aux installations de qualité pour les systèmes de chauffage issus de la filière bois énergie, aussi bien les chaudières manuelles qu’automatiques alimentées en biocombustibles (pellets, bûches, plaquettes) dont la puissance reste inférieure à 70 kW. Ce sont les installateurs eux-mêmes qui font la démarche afin d’obtenir la certification, c’est un gage de la qualité de leur travail. Qualibois donne la possibilité d’obtenir:

  • des aides financières des régions, de certains départements ou communautés d’agglomération,
  • un crédit d’impôt de 50% sur le matériel bois énergie référencé.

Source : Qualibois

Qualisol

Qualisol est une démarche qualité pour l’installation de systèmes solaires thermiques effectuée par les professionnels du domaine. Elle a été créé par l’ADEME en 1999 et fédère, 11 ans plus tard, près de 10 000 installateurs agréés. La charte Qualisol comporte 10 points à respecter, dont voici quelques extraits :

  1. L’adhérent Qualisol possède les compétences professionnelles nécessaires. Il est à jour dans ses obligations sociales et fiscales et dispose des assurances professionnelles couvrant les prestations qu’il assure.
  2. Il préconise des matériels solaires sélectionnés par l’ADEME et assure le relais des informations, brochures et documents qu’elle diffuse.
  3. En amont, il assure auprès du client un rôle de conseil, l’assiste dans le choix des solutions les mieux adaptées à ses besoins, compte tenu du « gisement solaire » local, des contraintes du site, de la taille du foyer, et des énergies d’appoint disponibles.
  4. Après visite sur site, il soumet au client un devis descriptif écrit, détaillé et complet, de l’installation solaire qu’il propose.
  5. Il informe précisément le client sur les démarches nécessaires, relatives en particulier aux déclarations préalables de travaux, aux conditions d’octroi des primes de l’ADEME et autres organismes, et aux incitations fiscales en vigueur.
  6. Une fois l’accord du client obtenu (devis co-signé), il réalise l’installation commandée dans le respect des règles professionnelles.
  7. Il règle et met en service l’installation, puis procède à la réception des travaux en présence du client. Il lui remet les notices et documents relatifs aux conditions de garantie et d’entretien/maintenance du CESI.
  8. Il remet sans délai au client une facture détaillée et complète de la prestation, conforme au devis, et lui fournit l’at
SHARE
Next articleChoisir son bac à compost

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here