Chauffage au bois: choisir son bois

0
246
Parmi nos essences, pour bien choisir votre bois, deux familles existent : celle des feuillus durs et celle des résineux et feuillus tendres. Les feuillus durs sont notamment conseillés pour le chauffage domestique.

Faites vous accompagner pour l’installation d’une chaudière à bois

  • Devis gratuit pour l’installation d’une chaudière à bois

Bien choisir son bois

Deux grandes familles sont à distinguer parmi nos essences : celle des feuillus durs (chêne, hêtre, frêne, châtaignier, charme, noyer, fruitiers, etc.) et celle des résineux et feuillus tendres (épicéa, sapin, peuplier, saule, etc.). Les feuillus durs sont conseillés pour le chauffage domestique, car ils permettent un meilleur rendement calorifère. Attention, la combustion d’un bois de mauvaise qualité (par exemple récupéré sur un chantier, de vieux meubles…) est dangereuse car elle libère les polluants de ces déchets (vernis, peinture…).

Non au bois humide

Le fait de brûler des bois humides ou verts a de mauvaises conséquences sur l’environnement et sur vos économies : d’une part, sa combution libère des substances polluantes, d’autre part, un bois humide produit deux fois moins d’énergie qu’un bois sec. Enfin, votre matériel risque de s’encrasser si le bois n’est pas sec. Pour obtenir un bois sec à 20 % d’humidité, il vous faut 15 mois pour des bûches de 33 cm en quartier sous abri, 17 mois pour des bûches de 33 cm en rondins (toujours sous abri). A l’air libre, comptez 18 mois pour un stère en quartier de 1 mètre et plus de 24 mois pour un stère en rondins d’un mètre.

Conseils pour l’achat de votre bois

Le bois de chauffage est souvent vendu au volume, dont l’unité est le stère. Mais attention, un stère de bois coupé en un mètre occupe plus de place qu’un stère coupé en 0.3 mètres. De plus, n’achetez pas votre bois au poids car un bois humide (qui chauffera donc moins bien), sera forcément plus lourd et donc plus cher !

Pour aller plus loin…

  • Pensez également au label « NF Bois de Chauffage » www.nfboisdechauffage.org

Avec quel appareil s’équiper ?

Rendement des poêles et cheminées

  • cheminée à foyer ouvert : moins de 10% appareils anciens ou modernes
  • insert, foyer fermé : 30 à 50 % / de 70 à 85%
  • poêle à bûches, acier/fonte : 40 à 50 % / 70% à 85%
  • poêle à bûches fonte / réfractaire : 40 à 50% / 70% à 85%

Les chaudières

  • les chaudières à combustion montante sont simples mais elles ne proposent pas une combustion complète.
  • les chaudières à combustion horizontale réduisent le taux d’imbrûlés, la combustion est améliorée.
  • les chaudières à combustion inversée permettent aux flammes de se développer au travers de la grille, support du combustible, et la qualité de la combustion s’en trouve encore améliorée
  • les chaudières « turbo » sont parmi les plus récentes, elles perfectionnent le système des chaudières à combustion inversée, et sont équipée d’une turbine qui permet un rendement optimal.

Entretien

Il faut impérativement nettoyer complètement et vider le magasin de vos chaudières en fin de saison de chauffe, laisser leur porte ouverte l’été. Pour les cheminées, les conduits doivent être ramonés au moins deux fois par an, c’est obligatoire (demandez un certificat de ramonage).

id+

Aides

  • Des aides financières peuvent vous aider à vous équiper (crédit d’impôt), taux de TVA réduit, aide éventuelle de l’ANAH. Consultez l’ADEME (www.ademe.fr) pour toute précision et/ou consultez un des conseillers des Espaces INFO&ENERGIE.

Le label « Flamme Verte »

Il s’ag

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here