Choix des outils: Choisir son fournisseur

0
70
Vous voulez vous équiper mais vous ne savez pas où acheter vos outils et combien vous devrez dépenser ? Voici des indications pour faire les bons choix.

Choisir son fournisseur

En fonction de vos connaissances, des quantités que vous achetez et du temps dont vous disposez, faites le bon choix entre les petites quincailleries, les grandes surfaces du bricolage ou les magasins pour professionnels.

Fournisseur Avantages Inconvénients
 

Les quincailleries et drogueries

Si vous avez un petit magasin près de chez vous, ne le négligez pas.

Vous serez surpris de constater que les prix se sont pas forcément plus élevés que chez les « gros ». Si vous êtes débutants, le vendeur sera compétent et disponible.

Possibilité d’acheter tout à l’unité, y compris la visserie.

Moins de choix que dans les grandes surfaces.
Les grandes surfaces de bricolage (GSB) Grand choix (du parpaing aux rideaux prêts à poser).

Larges horaires d’ouverture.

Les prix, pas toujours bon marché, sauf en période de braderie et promotions.

Tentation d’acheter de multiples produits. Vendeurs pas toujours compétents et inaccessibles le samedi.

 

Les magasins de professionnels

Grand choix , prix souvent moins élevés qu’en GSB et parfois dans de grandes proportions.

De plus possibilité parfois d’avoir les tarifs artisans en négociant un peu.

Plus difficiles à trouver.

Non libre-service (on doit savoir ce que l’on veut à l’avance).

Non ouvert le samedi.

Les grandes surfaces généralistes Fournitures courantes un peu moins chères qu’en GSB. Nombre limité de produits en rayon.

Outils : le bon marché coûte cher …

  • Comment dépenser plus et se mettre de mauvaise humeur ?

1. Se faire allécher par une publicité dans sa boite aux lettres
2. Acheter un outil made in « très loin » , à très bas coût (par exemple une visseuse à 30€, une meuleuse d’angle à 15€, le lot pioche + râteau + bêche à 7€, les 10 clef plates à 2€)
3. Constater que l’outil est défaillant le lendemain du jour anniversaire de la garantie (pour ceux qui en ont une)
4. Aller cette fois acheter un vrai outil, au prix normal .

Conclusion :

Il vaut mieux acheter moins d’outils, mais de bonne qualité, que l’on gardera plusieurs dizaines d’années, et louer ceux que l’on utilisera que très rarement.

Certains outils premier prix peuvent en outre être dangereux. Par exemple une échelle aluminium « discount » sera très légère et peu stable, pouvant occasionner une chute dangereuse.

id+

  • Les outils qui peuvent servir rarement et qui coûtent presque aussi cher à louer un jour qu’à acheter (rabot électrique …). Toutefois, il faut savoir que, une fois que l’on possède l’outil, on l’utilise souvent plus que prévu et d’autre part, les outils disponibles en location sont des outils haut de gamme pour professionnels.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here