Construction sur un terrain ou sol argileux

0
181
Avant d’édifier tout projet sur sol argileux, une étude géotechnique sérieuse s’impose, visant à évaluer les risques et à proposer des fondations adaptées, voire une structure particulière.

Les difficultés posées par un terrain ou un sol argileux

Les argiles sont des matériaux d’assise particulièrement peu propices à l’édification d’un bâtiment, aussi recommande-t-on de les éviter autant que possible lorsque l’on construit une maison individuelle.
Avant d’édifier tout projet sur sol argileux, une étude géotechnique sérieuse s’impose, visant à évaluer les risques et à proposer des fondations adaptées, voire une structure particulière. La présence d’argile est en effet susceptible de générer des tassements importants de la structure : une mauvaise appréciation des tassements des fondations sur sol argileux lors de la construction est une des causes principales des dommages sur les maisons. Et une des plus coûteuses !
Ces phénomènes sont encore aggravés dans le cas où les argiles sont gonflantes. Elles sont alors le siège de mouvements de retrait et de gonflement liés à la sécheresse puis au retour à l’état hydrique normal, comme une éponge.
Les solutions techniques existent pour construire sur sol argileux, mais s’accompagnent d’un effort financier (en particulier toujours prévoir un vide-sanitaire). Toutefois, remarquons que le coût sera toujours très largement inférieur à celui de la réparation d’un ouvrage construit sans précaution.

Extrait de « Faire construire sa maison sans risque »
de Anna-Belle Marand-Ducreux,
Editions du Puits Fleuri,
22 avenue de Fontainebleau, 77850 Héricy.
Tél. : 01 64 23 61 46 ou www.puitsfleuri.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here