Laine de bois: isolation naturelle

0
239
De nombreuses solutions d’isolation naturelle existent pour la construction ou l’autoconstruction des maisons. Vous avez été très nombreux à répondre à notre appel à témoignages. Petit récapitulatif de quelques uns de vos projets.

Loic et sa laine de bois

Loic isolation en cours

Loic, la soixantaine, est ancien cadre commercial expert en développement de services dans le domaine de l’énergie. Comme il le dit lui-même, un des ses crédos est « le confort physiologique». Explications… Vivant avec sa compagne depuis quinze ans, Loic a engagé la construction de sa maison, en espérant réussir à vendre sa précédente demeure. Car tant que ceci n’est pas fait, faute de moyens, Loic se voit contraint de continuer seul cette entreprise qu’il a commencée voici maintenant 3 ans. Située en Bretagne, dans la commune des Fougerêts (Morbihan), la maison est construite en blocs de pierre ponce pour le rez-de-chaussée et sans aucun pont thermique car tout « est taillé dans la masse, y compris les ébrasements intérieurs (même l’œil de bœuf) pour améliorer la pénétration de la lumière à l’intérieur

Loic

L’étage est entièrement réalisé en bois (environ 30 m3 de pin Douglas), ainsi que le plancher qui est posé sur des solives apparentes sur tout le plafond du rez-de-chaussée. Quant à l’habillage de l’étage, il s’agit de bois et de Fermacell sur les 200 m² de rampants. Loic nous précise : « le rez-de-chaussée sera enduit de chaux ou de mélange de chaux et plâtre avec sable, je n’ai pas encore fermé le choix. » Ce qui semble certain, c’est que tout le sol sera en dalles de pierre reconstituée, posées en opus romain sur une dalle isolante de chanvre broyé et chaux hydraulique; la terrasse sera couverte de la même façon.
De beaux projets en cours…

Laine de bois

En ce qui concerne l’isolation, cœur de notre sujet, le Breton s’est tourné vers la laine de bois (Steico Flex) notamment « pour ses qualités de déphasage thermique permettant d’améliorer considérablement le confort estival tout en ayant également de très bonnes qualités de confort d’hiver avec les économies d’énergie qui vont de pair ». Le budget pour cette isolation se situe aux alentours des 5 000 €. La pose de l’isolation en laine de bois n’est pour lui pas facile à mettre en œuvre sous les rampants car il n’y a pas de blocage des panneaux tant que le contre-chevronnage ou la pose des fourreaux métal n’est pas réalisé. « On ne peut que le faire après, sinon ils empêchent de passer les panneaux. Il faut donc trouver des solutions de blocage provisoire des panneaux (ficelle, règle, morceaux de bois…). »

Cohérent aves sa ligne de conduite, Loic, qui ne se qualifie pas « d‘écolo pur jus » avoue préférer
« conduire une démarche raisonnée, avec une recherche plus orientée « bien-être » par un environnement visuel harmonieux et un confort physiologique recherché par une quête réfléchie et rationnelle sur les matériaux employés et ce qu’ils dégagent de perceptible». Loic associe véritablement les actes aux mots. Ainsi, le chauffage sera électrique avec des câbles chauffants Stiebel-Eltron sous les dalles du rez-de-chaussée, pour un rayonnement basse température et des radiateurs chaleur douce à inertie pour l’étage. Les eaux de pluie seront récupérées dans une cuve béton de 5 000 litres (pour le jardin) et le trop plein se déverse dan

SHARE
Previous articleRéception des travaux

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here