L’utilité d’une sous-couche

0
110
Appliquer une sous-couche ou un primaire d’accrochage ? Beaucoup se demandent si cette étape lors de la mise en œuvre d’un support est vraiment nécessaire. Petite mise au point sur ce questionnement.

Qu’est-ce qu’une sous-couche ?

Avant d’entamer des travaux de finition, il vous a peut-être été conseillé d’appliquer une sous-couche, appelée aussi primaire d’accrochage. Si cette étape reste bien souvent ignorée ou négligée, elle n’en reste pas moins utile.

La sous-couche, comme son nom l’indique est la première couche à appliquer sur un support avant de réaliser sa finition. Différente d’une simple peinture diluée, elle offre de nombreux avantages allant de la bonne accroche à la longévité du revêtement final, qu’il s’agisse de la réalisation d’une peinture lisse, d’un enduit décoratif ou encore d’un papier peint. Souvent moins chère que la peinture, elle permet de réaliser des économies.

Quels sont les avantages d’une sous-couche ?

Avant tout, une sous-couche permet de bloquer le support. Dans l’exemple d’un mur neuf et fraichement enduit, elle permettra de bloquer la porosité des plâtres et des enduits et ainsi d’éviter les différences d’absorption du support, bien souvent peu esthétiques. Lors de l’acquisition d’une maison neuve, n’hésitez pas à demander si les murs ont reçu un primaire d’accrochage. Petit indice toutefois, si les bandes à joints ou les calicots sont encore apparents, il sera nécessaire d’enduire puis d’appliquer une sous-couche.

Une sous-couche peut également servir à éviter les remontées de tanin pour le bois, d’antirouille pour le fer,  d’uniformiser le support  lorsqu’il est recouvert d’une ancienne couleur ou encore permettre l’application d’une peinture à l’eau sur une ancienne peinture à l’huile.

Existe-t-il différentes sous-couches ?

 Il existe une grande variété de sous-couches : les sous-couches plaques de plâtres dites aussi « placo », les sous-couches microporeuses pour le bois, antirouilles pour le fer, granulées pour certains enduits décoratifs etc.

Ces dernières années, des sous-couches spécifiques destinées aux supports dits « spéciaux » ce sont multipliées dans les grandes surfaces de bricolage. Ainsi, repeindre du carrelage ou du stratifié est possible grâce à l’utilisation d’une bonne sous-couche composée de liants plus collants

Si l’on est tenté de dire qu’à chaque support correspond sa sous-couche, sachez qu’il en existe certaines dites «  universelles ». Ces dernières sont, dans la majeure partie des cas multi-supports, c’est-à-dire destinées aux plaques de plâtre, au bois ou encore au plastique. Certaines vont aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Pensez à toujours vérifier la destination d’une sous-couche sur son emballage.

Mise en œuvre :

Sauf cas spécifique, la sous-couche doit être passée sur un support propre, poncé, dégraissé et sec. Dans le cas d’une application murale, commencez par reboucher vos éventuels défauts avec un enduit de rebouchage puis de lissage, enfin pensez à poncer correctement vos supports. Si le mur était déjà peint au préalable, il suffit de poncer légèrement le support puis de le dépoussiérer avant d’appliquer la sous-couche

Veillez lorsque cela est possible à avoir une application en croisé, c’est-à-dire de bas en haut et de haut en bas puis de gauche à droite en essayant de toujours terminer dans le même sens. Il est important d’éviter au maximum de repasser aux mêmes endroits successivement afin d’éviter les surépaisseurs.

Généralement, le temps de séchage au toucher est de trente minutes, puis il est conseillé d’attendre 6 heures avant de pour

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here