Peinture écologique

0
96
Peinture « glycéro » ou peinture « acrylique », dite « à l’eau » ? Et pourquoi pas une solution encore plus naturelle ?

A l’huile ou à l’eau ? Dis comme ça, on aurait plutôt tendance à se mettre à table mais ce n’est pas d’art culinaire dont il est question. Nous sommes dans l’univers de la peinture et ces deux options qualitatives sont apparemment les seules que nous offrent la plupart des détaillants. Dans les deux cas, les teintes proposées sont souvent nombreuses et l’on opte donc pour une peinture « prête à l’emploi ». En fonction des chantiers, certains choisissent des laques glycéro, générant une finition plus lisse et considérées comme plus résistantes mais exigeant un temps de séchage plus élevé. Il est également envisageable d’opter pour de la peinture acrylique qui est souvent inodore et ne jaunit pas. Elle est considérée comme un peu plus « écologique » car elle ne contient peu ou pas de composants organiques volatiles. Certaines peintures acryliques ont même reçu le label écologique européen Eco Label, en raison de leur faible teneur en hydrocarbures solvants et du fait qu’elles ne contiennent pas de métaux lourds (plomb, mercure, arsenic…). Fort heureusement, il existe une alternative 100% écologique, les peintures dites « naturelles »

Peinture écolo, qu’est-ce que c’est ?

Comment sont composées les peintures écologiques ? La grande différence avec les procédés classiques se trouve dans les produits liants qui sont utilisés dans leur composition. Dans le cas des peintures synthétiques, ces liants sont essentiellement des résines polyuréthanes, diluées au moyen d’alcools, hydrocarbures ou cétones. Au niveau de la toxicité, les peintures classiques sont dangereuses et leurs étiquettes regorgent d’avertissements sur les risques potentiels qu’elles font courir (en cas d’ingestion, de contact avec les yeux…). Avec les peintures naturelles, ces risques d’intoxication sont considérablement diminués, quant ils ne sont pas réduits à néant. Mais alors, de quoi sont composées ces peintures idéales ? L’huile de bois, l’huile de lin, le kaolin (variété d’argile)  la dolomie (roche sédimentaire), la poudre de marbre sont généralement utilisés pour les peintures écolos et pour les colorants, on trouve des pigments minéraux ou bien des terres. Pour donner une certaine élasticité au produit, un élastifiant naturel peut également être ajouté, une gomme arabique par exemple ou bien encore le latex que l’on extrait de l’hévéa. Elles existent en version intérieur ou extérieur, pour tout type de support, en mat, brillant ou bien satiné.

Peinture naturelle

Il est possible d’aller carrément à l’essentiel et de recourir tout simplement à un mélange à base d’huile de lin, extrêmement avantageux en termesde prix. Voici donc l’exemple d’un mur qui a été peint à l’aide justement de ce mélange huile de lin + pigments.
On est ici face à une finition patinée qui a été appliquée au chiffon sur un mur réalisé en plaques de plâtre. Le mur n’a pas été parfaitement lissé à l’enduit de façon à conserver un aspect un peu plus irrégulier et authentique.

Biofa et Auro sont deux marques de peintures reconnues pour leur parfait respect de l’environnement. Les composants de ces peintures sont 100% naturels. Les prix correspondent à ceux des peintures chimiques de milieu de gamme.

Peinture BiofaPeinture Avro

Nettoyage et solvants

Dans le cas des peintures gly

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here